Maladies et soins

                                                    CHARDONNERETS ET BOUVREUILS





La Coccidiose :Est la maladie la plus fréquente chez les indigènes et tout particulièrement chez le Chardonneret. Les Coccidies (protozoaire parasite des cellules épithéliales) parasitent l'intestin et présentent un cycle de 7 jours. La maladie se transmet essentiellement par les fientes, c'est de cette manière que le cycle se répète et se transmet aux autres sujets qui pourraient être en contacts. Il est donc primordial d'isoler un sujet suspect, de bien nettoyer l'endroit où il à séjourné et de traiter préventivement les sujets qui ont été en contacts.

Symptômes : l'oiseau maigri, le ventre est gonflé, les intestins sont visibles, les fientes liquides, il gonfle le plumage et rentre la tête derrière l'épaule.
Traitements :
En préventif : Sulfamide ESB3 30 % à raison d'1 à 2 grammes par litre d'eau pendant 5 jours tous les mois. L'ESB3 30% tue la flore intestinale, il est donc conseillé, après le traitement de donner pendant deux jours des vitamines (principalement la K, vitamine anti-hémorragique), des oligo-éléments et du ferment lactique (lacto-bacillus) et ensuite le huitième jour terminer par un apport de vinaigre de Cidre de pommes



Hépatite, Entérite, Diarrhées
Ces trois maladies sont liées, bien qu'elles puissent être d'origine microbienne ou se compliquer d'infections microbiennes, leur principale cause est alimentaire.
C'est une maladie non virale à évolution lente, à peu près un mois. Il semblerait que des oiseaux de la volière ne contractent pas cette maladie, peut-être grâce à leur mouvement permanent, et aux diverses sources de nourriture qu'ils rencontrent.
Les oiseaux en cage sont plus susceptibles d'en souffrir. Cette affection est provoquée par une alimentation trop riche et trop peu d'exercice; c'est le phénomène du "foie gras", que l'on peut qualifier de cirrhose. Le foie devient trop gros et très fragile. En cage, l'apport régulier de choline et de méthionine, une nourriture équilibrée, permettent d'éviter l'hépatite.
L'abdomen de l'oiseau est gonflé, plutôt vers le dessous des côtes.
Le malade au début se met en boule de temps en temps, puis de plus en plus souvent. Il s'installe très fréquemment à la mangeoire, mais si on l'observe bien, il ne mange pas ou peu.
Si on remarque suffisamment tôt un comportement anormal (de temps en temps en boule, souvent à la mangeoire, etc.), on peut tenter de traiter:
Spécial Foie (Francodex en animalerie), tous les jours jusqu'à ce que l'oiseau soit guéri.
Ocecholine (Labo Viguié en pharmacie ou chez le vétérinaire), tous les jours jusqu'à ce que l'oiseau soit guéri. En préventif, L'Ocecholine peut être administrée 2 jours par semaine, et elle contient des minéraux.


Pharmacie
ENDRODEX : paquet de 100 gr poudre.

Vitamines + probiotiques.

Contre le stress, pendant les expositions, après un traitement antibiotique.

Dosage :

5 g par litre d’eau de boisson.

Une fois par semaine en traitement de fond.

2 jours avant les expo, 1 à 2 jours après les expositions.

Tous les jours pendant un traitement d’antibiotique.

 

ECUCHOL : Flacon de 200 ml.

Vitamines + draineur hépathique, pour la condition générale, support de la mue et du foie.

Dosage :

2 cuillères à café par litre d'eau de boison, une fois par semaine.

 

OCEPROVEN : Virbac. Pot de 150gr ou boite de 10gr.

Probiotique. Régulateur intestinal.

Contre diarrhée, et pendant un traitement antibiotique.

Dosage :

1mesure/250ml d’eau de boisson.

 

OCECHOLINE : Virbac. Flacon de 50 ml.

Protecteur hépatique.

Dosage :

13 gouttes pour 60 ml d’eau. 2 fois par semaine.

 

OMNIFORM : Oropharma. Flacon de 250 ml ou 500 ml (pour pigeon).

Préparation hydrosoluble de 12 vitamines et 19 acides aminés.

Dosage :

10 ml par litre, une fois par semaine.

 

ROVISOL: flacon.

Complexe vitaminé A, D3, E.
Dosage :

10 ml par litre une fois par semaine.

 

SEDOCHOL : MCI. Flacon de 1L ou 5L.

Hepato-protecteur.

A base de Méthionine. Bi tartrate de choline. Sorbitol.

Dosage:

Préventif 10ml / L. 2 fois par semaine.

Curatif: Tripler la dose pendant 3 à 6 jours consécutifs.


25 votes. Moyenne 2.88 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site